AIDONS LA DOMINIQUE

Faites un don pour soutenir la belle île Nature après le passage de l'ouragan Maria

LE PROJET

Située entre la Guadeloupe et la Martinique, la Dominique est une petite île anglophone indépendante depuis près de 40 ans, comptant environ 72’000 habitants.

Déjà une semaine s’est écoulée depuis le passage de l’ouragan Maria, et le chaos le plus total persiste en Dominique. Les habitants de l’île sont en état de choc et vivent dans des conditions extrêmes, entre routes détruites, manque d’approvisionnement, sources d’eau polluées, électricité coupée, et agriculture – qui faisait vivre la majorité de l’île – complètement détruite sous la violence de la pluie et du vent. L’œil de Maria, ouragan en catégorie 5, est passé sur l’île quand il était au plus fort avec des vents de 260 km/heure, arrachant les toits et défroquant la nature d’origine luxuriante. Les aides tardent à arriver sur l’île et déjà 15 personnes ont été déclarées mortes, mais le chiffre n’est pas définitif. Plusieurs villages n’ont pas encore été atteints par les aides en place et sont encore aujourd’hui totalement coupés du monde et sans ravitaillement.

Devant ces constats, j’ai décidé d’agir, de créer une campagne en collaboration avec les Sea Shepherd. Après avoir aidé la Croix-Rouge sur les transports de matériaux de première nécessité, organisés plusieurs collectes au Mexique et à Curaçao, les Sea Shepherd m’ont proposé leur soutien pour mon projet d’aide à la Dominique. Nous voilà donc en Guadeloupe ! Plusieurs collectes sont organisées dans toute l’île, avec des demandes urgentes d’eau et de nourriture, et seront apportées en Dominique la semaine prochaine. Cet appel au don est mis en place pour nous permettre d’acheter plus de vivres.

Faire un don

LE PLAN

La Collecte
L’argent collecté servira uniquement à acheter des vivres et du matériel, l’ONG des Sea Shepherds prenant en charge le transport et l’essence. Le but de cet appel aux dons est de permettre aux donateurs d’avoir un impact concret, rapide et mesurable sur la campagne. Chaque don sera répertorié et les dépenses contenues dans un fichier Excel pour une totale transparence. Chaque euro compte, chaque litre d’eau compte, et nous nous comptons sur vous. 

L’Argent
Le plan est de rassembler un maximum de denrées alimentaires et de les transporter jusqu’en Dominique le plus rapidement possible. Le départ se fera en fin de semaine prochaine et le bateau (de 42 mètres) doit être plein. Les principales priorités sont : denrées non-périssables (conserves, aliments secs, lait en poudre), packs d’eau et petite quincaillerie (bâches, piles, gros scotch, allumettes, bougies…) Pour cela nous organisons actuellement des collectes de marchandise en Guadeloupe, mais aussi cette cagnotte pour permettre d’acquérir plus de vivres. Sur place nous voulons distribuer la collecte à plusieurs coins de l’île en essayant d’atteindre les lieux les plus inaccessibles.

L’ETAT ACTUEL

“Tout ce qui pouvait être détruit
à été détruit”

 

L’île a été massivement détruite par l’ouragan Maria. Des ponts, des routes et des hôpitaux ont été balayés par des vents destructeurs atteignant 260 km/ h. 70% à 80% des habitations ont été détruite. La plupart des télécommunication ont été détruite. Comme le premier ministre Roosevelt Skerrit, “Tout ce qui pouvait être détruit a été détruit”. Certains villages sont encore coupés de toute aide et leur situation est préoccupante. A ce stade, toute aide extérieure est bienvenue.

En témoigne la vidéo suivante filmé par L’Agence caribéenne de gestion des catastrophes lors d’un vol de reconnaissance aérienne.

QUI SOMMES-NOUS?

Sarah Gysler

Voyageuse depuis trois ans, je parcours le monde en stop, à la rencontre des populations locales et de la nature. J’ai parcouru plus de 30’000 km en stop, traversé l’atlantique à la voile, parcouru la Russie en Transsibérien, la Mongolie avec des nomades, et plus dernièrement la Dominique à pied. La nouvelle de l’ouragan m’a beaucoup touchée et j’ai décidé de venir en aide à cette île que j’affectionne tout particulièrement. Je suis la lanceuse de ce financement et l’organisatrice des collectes prévues en Guadeloupe dans les jours à venir.

Voyageuse depuis trois ans, je parcours le monde en stop, à la rencontre des populations locales et de la nature. J’ai parcouru plus de 30’000 km en stop, traversé l’atlantique à la voile, parcouru la Russie en Transsibérien, la Mongolie avec des nomades, et plus dernièrement la Dominique à pied. La nouvelle de l’ouragan m’a beaucoup touchée et j’ai décidé de venir en aide à cette île que j’affectionne tout particulièrement. Je suis la lanceuse de ce financement et l’organisatrice des collectes prévues en Guadeloupe dans les jours à venir.

Sea Shepherd

Fondée en 1977, Sea Shepherd Conservation Society (SSCS) est une organisation internationale à but non-lucratif de conservation de la faune et de la flore marines. Un bateau de l’organisation – le John Paul Dejoria – est actuellement en campagne dans les Caraïbes pour transporter des vivres aux îles touchées par les ouragans Irma et Maria. Ce même bateau sera chargé de transporter les récoltes de Guadeloupe jusqu’en Dominique.

ILS NOUS AIDENT AUSSI

Chaque euro compte, chaque litre d’eau compte.
Nous comptons sur vous. 

FAIRE UN DON

FAIRE UN DON – LA CAMPAGNE EST TERMINÉ

If custom countdown is giving an error you may need to enable javascript - please visit Support Center for support.

Merci à tous pour votre générosité. Grace à vous, nous avons pu nous rendre en Dominique avec le bateau pleins de vivre, d’eau, d’outils et de médicaments. L’opération à permis d’améliorer la vie de milliers de Dominiquais. Nous partagerons très bientôt un bilan de l’opération ainsi que les photos.
D’ici la, portez vous bien!